Temps de lecture : 6 minutes

Présent dans les produits cosmétiques mais aussi dans l’alimentation, le lait d’ânesse se distingue des autres laits, non seulement pas sa rareté, donc son coût, mais aussi par ses propriétés différentes de laits plus couramment consommés, comme le lait de vache par exemple.

lait d'anesse bio a boire

Pourquoi utiliser le lait d’ânesse ?

Le lait d’ânesse, vraie alternative au lait maternel

Le lait d’ânesse est biologiquement le liquide naturel le plus proche du lait maternel humain et il a longtemps été utilisé comme substitut et alternative, soit parce que la mère de l’enfant était dans l’incapacité d’allaiter le nouveau-né , soit parce que l’enfant faisait une intolérance au lait de vache.

Là où le lait de vache est riche en lipides et en protéines, le lait d’ânesse (tout comme le lait de jument) affiche un taux très bas, mais il a en revanche une teneur en lactose plus élevée.

Le lait d’ânesse est d’ailleurs plus digeste que le lait de vache parce qu’il contient peu de matière grasses, et pas de caséine, une protéine de lait coagulable et qui est la protéine présente dans 80% du lait. En effet, le lait de vache contient 3.2% de protéines, dont 2.6% de caséines.

Le lait d’ânesse dans la cosmétique et la beauté

En ce qui concerne les produits de beauté, le lait d’ânesse jouit d’une image forte depuis des siècles puisque la légende dit que Cléopâtre l’utilisait dans ses bains pour entretenir sa beauté naturelle et garder la peau douce, au point de posséder un troupeau de plusieurs centaines de bêtes dédiées à cet usage surprenant !

Ce produit naturel a également été mythifié dans l’antiquité et on lui reconnaissait des vertus antioxydantes et donc anti-âge. Les épouses des hauts dirigeants de l’Empire romains se sont ainsi enorgueillis d’avoir une peau douce et souple grâce aux masques préparés en tartinant du pain avec du lait d’ânesse.

Ce fut aussi le cas des conjointes ou soeurs des dignitaires français et non des moindres après la Révolution Française. Pauline Napoléon, cadette de qui vous savez, prenait aussi soin d’elle en prenant des bains au lait d’ânesse, tel un vrai savon naturel, un vrai symbole de pouvoir et de richesse en ces périodes troubles.

 

production lait d anesse bio avec anon qui tête comme un bébé

La production du lait d’ânesse

De nos jours, on va produire du lait d’ânesse surtout pour l’incorporer aux recettes et compositions des produits de beauté puisque ses vertus sont prouvées. Mais, cette tendance ne se fait pas sans dommages collatéraux puisque la production de lait est naturellement bien inférieure à la demande, et c’est pour cette raison que nombre d’exploitations sont dans le collimateur. Les producteurs peu scrupuleux et avides de prospérer et surfer sur la tendance élèvent et tuent les jeunes ânons dans des conditions souvent ignobles et expéditives. Voyons comment est produit le lait d’ânesse.

Comme chez la femme, la montée de lait (lactation) est déclenchée par l’action de sa progéniture. La production d’ocytocine, une hormone, est alors à l’origine de la lactation toutes les deux ou trois heures.

Ce qui fait que l’ânesse délivre son précieux nectar, c’est la présence physique et la stimulation de l’ânon.

Le sevrage de l’ânon arrive au bout d’un an environ, c’est à ce moment là que l’ânesse ne produit plus de lait. Mais il est déjà éloigné progressivement de sa mère au bout de trois mois. Il alterne ainsi les céréales et foin (la journée) et lait (le soir), et c’est à ce moment là qu’on commence à traire l’ânesse pour en récupérer le lait.

lait d anesse bio en bouteille du producteur

Le producteur de lait d’ânesse ne récupère que 1.5l litres par jour maximum (sur 6 à 8 litres produits), le tout en 2 à 4 fois par jour. Le stockage du lait chez la femelle n’est en effet pas comparable avec celui des pis d’une vache. Il est en effet bien moindre, d’où la difficulté à extraire de grandes quantités de lait d’ânesse à des fins commerciales.

C’est pour cette raison que l’on assiste à une course parfois effrénée à la rentabilité, celle de la poule aux oeufs d’or, ou plutôt de l’ânesse au lait d’or, avec des gestations toujours rapprochées, et des ânons qui finissent à la boucherie une fois que l’éleveur n’en a plus “besoin”…

Dans ces conditions, le lait d’ânesse à boire est un vrai luxe puisqu’il est relativement rare et cher puisqu’on ne le trouve pas en dessous de 30 ou 40 euros le litre, qu’il s’agisse de sa version liquide ou en lait bio lyophilisé en poudre.

 

La différence entre le lait de vache et le lait d’ânesse

Produit en grande quantité dans de nombreux pays du monde, le lait de vache est le plus connu puisqu’on l’utilise au quotidien. On consomme en effet des yaourts ou du fromage au lait de vache depuis toujours, et le mammifère jouissait d’une réputation quasi inébranlable jusqu’à ce que la science ne vienne remettre en cause ce que nous croyons être bon pour la santé.

Danger autour du lait de vache ?

Les scandales autour des antibiotiques et des maladies qui seraient provoquées par le lait de vache sont en effet de plus en plus nombreux. On lui attribue en effet depuis quelques années des méfaits sur la flore intestinale, mais aussi la maladie de Crohn, ou certains cancers comme ceux de la prostate, du côlon, de l’estomac, ou du pancréas chez les personnes en consommant très régulièrement.

Si l’animal garde une belle cote de sympathie, en dehors de ses tribulations et facéties dans La Vache et Le Prisonnier (!), voire un statut quasi déifié en Inde, il commence désormais à être boudé par les consommateurs même si le phénomène en est seulement à ses prémices.

Entre intolérance et allergie du nourrisson

L’allergie aux protéines de lait de vache est relativement courante chez les bébés puisque un nourrisson sur cinq en souffrirait. Les manifestations sont généralement des rougeurs et démangeaisons sur la peau, ou encore des troubles digestifs et intestinaux (vomissements, constipation, diarrhées…). Cette pathologie, à ne pas confondre avec l’intolérance au lactose, s’estompe toutefois au bout de quelques mois, pour disparaître quand l’enfant arrive à l’âge de deux ans. 

On nourrit alors le nouveau-né avec du lait maternel, ou du lait hypoallergénique comme le lait d’ânesse, une solution saine et efficace quand on se se demande par quoi remplacer le lait de vache en pareille circonstance.

Si le lait d’ânesse est plus digeste que le lait de vache, c’est en outre parce qu’il contient peu de matière grasses, et pas de caséine, une protéine de lait coagulable et qui est la protéine présente dans 80% du lait. En effet, le lait de vache contient 3.2% de protéines, dont 2.6% de caséines.

C’est aussi en raison de ces controverses qu’il est remplacé par du lait végétal dans certains foyers ou dans certaines cuisines. Le lait de soja, le lait de riz ou de coco ont ainsi la côte en guise de substitut moins cher que le lait d’ânesse ou le lait de jument.

 

vitamines et vertu du lait d anesse bio sur la santé

Composition et vertus du lait d’ânesse

Proche du lait maternel, il contient nombre de vitamines, de minéraux, et d’oligo-élements.

On trouve ainsi dans le lait d’ânesse : 

  • Les vitamines A, B1, B2, B6, D, C, E
  • Du calcium, magnésium, phosphore, sodium, fer, zinc
  • Des albumines, globulines, et lysozymes
  • Des acides gras insaturés (oméga-3 et oméga-6)
  • Des protéines et des lipides

 

Le lait d’ânesse contient même 4 fois plus de vitamine C et un taux 60 fois plus élevé de vitamine E que le lait de vache !

La première est essentielle pour le bon fonctionnement du système immunitaire, de l’assimilation du fer, et de la cicatrisation, tandis que la seconde protège du stress-oxydatif.

Longtemps prodigué par les médecins, notamment au 19ème siècle pour soigner les troubles intestinaux, les problèmes de digestion, les anémies, et même les bronchites, le lait d’ânesse est en outre un formidable anti-inflammatoire et anti-bactérien en raison de la présence d’omega-3, mais aussi de lysozyme, une protéine que l’on trouve également dans le blanc d’oeuf.

savon au lait d anesse bio

Le savon au lait d’ânesse pour les peaux sensibles

C’est pour toutes ces raisons que la lait d’ânesse se retrouve désormais sous forme de savon artisanal bio ou de crème pour le visage.

Outre le fait que vous éviterez les additifs des savons et gels douche de supermarché et les problèmes de peau et allergies qui vont avec sur la durée, vous pourrez traiter certaines affections qui peuvent vous empoisonner la vie.

Le savon au lait d’ânesse bio est ainsi très efficace contre l’acné, le psoriasis, ou l’eczéma pour soulager les démangeaisons mais aussi pour régénérer les tissus épidermiques.

Les propriétés des cosmétiques de ce genre sont en effet hydratantes, nourrissantes, et anti-âge, avec en prime la stimulation de la production de collagène pour aider à retrouver une peau douce en élastique.

Où trouver des produits au lait d’ânesse ?

Si on trouve des produits de beauté au lait d’ânesse dans certaines pharmacie, on peut aussi s’en procurer directement dans une fabrication artisanale de savon au lait d’ânesse.

L’essentiel est surtout de vérifier la teneur et la composition. Le lait d’ânesse étant cher à produire, les savons en contiennent donc qu’une partie, et c’est cette proportion qu’il va falloir examiner de près pour choisir un produit de qualité pour se nettoyer le corps ou le visage. Faute de quoi, vous ne bénéficierez pas des véritables bienfaits de cet or blanc naturel !