Comment ne pas ronfler durant son sommeil ?

Comment ne pas ronfler pendant qu'on dort

Qu’est ce que le ronflement ?

La ronchopathie fait partie des troubles du sommeil les plus courants, et c’est une maladie dont les symptômes sont courants depuis la nuit des temps ; puisque c’est tout simplement l’appellation scientifique du ronflement pendant le sommeil. Cette pathologie est sans gravité dans la plupart des cas, même si elle peut également exister dans sa voie la plus chronique et plus dangereuse pour la santé, l’apnée du sommeil.

C’est un bruit plus ou moins intense qui se produit quand on dort lors de la respiration, et précisément quand prend une inspiration. Et si être réveillé par ses propres ronflements n’est pas rare, c’est aussi et surtout l’entourage qui peut être dérangé et impacté la nuit par cette sonorité lancinante à la limite du supportable !

Pourquoi ronfle-t-on ?

La cause du ronflement est l’obstruction des voies aériennes supérieures par les muscles du pharynx. On prend alors ses inspirations par la bouche. Ce mécanisme peut être dû à des phénomènes divers, anatomiques ou comportementaux.

Le surpoids fait ronfler

Les personnes en surpoids et obèses ronflent davantage que les gens à la silhouette plus mince, et c’est normal. Les voies respiratoires se rétrécissent en effet avec la graisse et plus le tour de cou est important (au-delà de 40cm), et plus le risque de ronfler la nuit est élevé.

Durant le dernier mois de leur grossesse, les femmes enceintes ont ainsi une tendance accrue au ronflement pour cette raison.

La position sur le dos fait ronfler

La position adoptée pour dormir joue un rôle concernant ce trouble du sommeil désagréable. Ainsi, la meilleure position pour dormir et éviter ce problème est celle où l’on est sur le côté. Dormir sur le dos a en effet pour conséquence de voir la langue tomber en arrière et obstruer les voies respiratoires.

Une cloison nasale déformée ou obstruée fait ronfler

Un traumatisme nasal de naissance ou suite à un coup ou un accident est un terrain fertile pour avoir des problèmes de ronflements puisque la respiration est en partie entravée.

L’anatomie

La taille des amygdales joue un rôle dans la circulation du flux d’air et si elles sont trop volumineuses, le ronflement est quasiment inévitable. Mais tout ce qui va entraver la libre circulation de l’air entre vos narines et vos poumons est potentiellement source de ronflement. Une langue trop grosse, un voile du palais trop long, une luette excessivement allongée sont autant de causes possibles au ronflement pendant le sommeil puisque c’est à ce moment les muscles sont les plus relâchés et que ces organes prennent le plus de place sur le trajet pris par l’air lors de l’inspiration.

Avoir un cou trop court ou ou une mâchoire inférieure trop courte (rétrognathie) peut en outre provoquer le ronflement.

La consommation d’alcool et de tabac

Fumer et/ou boire est néfaste pour la santé de manière générale, et parmi les conséquences immédiates de la consommation d’alcool ou de tabac (surtout le soir), il y a bien évidemment le ronflement.

L’inhalation de la fumée de cigarette avec tous les produits dangereux associés enflamme ainsi les muqueuses, tandis que la prise de boissons alcoolisés avant le coucher relâche les muscles, dont ceux du pharynx. La combinaison des deux fait donc ronfler quasiment à coup sûr !

La ménopause

Les hommes ronflent plus que les femmes en général, mais la tendance se rééquilibre avec les années, notamment quand les femmes sont ménopausées.

A ce moment de leur vie, elles voient en effet le taux de certaines hormones diminuer de manière significative. La diminution d’œstrogènes entraîne ainsi la prise de poids mais également le ronflement chez certaines. Ce phénomène est dû à la baisse du tonus musculaire avec une obstruction partielle possible voire fréquente des voies respiratoires lors du sommeil.

La prise de médicaments

Prendre des antidépresseurs ou des somnifères pour mieux dormir ou en cas d’insomnies chroniques augmente les probabilités d’être sujet aux ronflements. Les subsistances actives de certains comprimés, on pense notamment aux benzodiazépines, favorisent en effet la relaxation et le relâchement musculaire. Les parois du larynx n’y échappent ainsi pas, et la respiration est donc contrariée quand on dort après avoir ingéré certains médicaments.

Les allergies et les rhinites

Un gonflement de la muqueuse nasale est inévitablement source de ronflement. Quand on est malade ou que l’on a un simple rhume et qu’on a le nez bouché, on respire mal et c’est encore plus vrai la nuit, moment durant lequel ce mécanisme est automatique sans qu’on s’en rende compte et sans qu’on ait le réflexe de se moucher.

Notez qu’il existe également des facteurs sexuels ou d’âge qui entrent en ligne de compte dans le phénomène de rhonchopathie. La médecine a en effet établi que les hommes ont plus tendance à ronfler que les femmes, tandis que les séniors ronflent davantage que les personnes plus jeunes.

Comment éviter de ronfler : nos conseils

Si vous êtes parvenu à déterminer les causes réelles de vos ronflements (ou ceux de votre conjoint !), dans ce cas il vous faudra opter pour des solutions adaptées à chaque situation afin de mieux respirer la nuit.

  • Si le problème vient de l’hygiène de vie, il sera alors nécessaire de diminuer la consommation d’alcool en soirée ainsi que le tabac. Même causes mêmes effets si vous prenez un traitement (somnifères par exemple), il sera alors judicieux de vous tourner vers des méthodes plus naturelles pour profiter d’une qualité satisfaisante de sommeil sans pour autant compromettre votre santé et votre respiration nocturne.
  • Si vous ronflez en raison d’une cloison nasale obstruée ou décalée, il est tout à fait possible de recourir à la chirurgie même si celle-ci ne peut garantir à 100% un résultat quand à la disparition totale du ronflement la nuit.
ronflement sommeil respire par la bouche

N’oubliez également pas de :

  • Manger léger le soir, c’est un conseil qui en plus repose l’organisme et lui évite de devoir digérer pendant des heures avec une activité qui ne vous empêchera d’avoir un vrai sommeil réparateur.
  • Vous laver le nez avec su sérum physiologique si vous avez une sensation d’encombrement due à un rhum passager ou à une allergie.
  • Consulter un spécialiste ORL pour déterminer si les ronflements ne viendraient pas de la taille de vos amygdales, d’une légère déviation nasale ou de tout autre cause morphologique que vous ne soupçonniez pas.

Enfin, optez pour un oreiller ferme et suffisamment épais pour avoir la tête un minimum relévee et dormez sur le côté. Une chambre aérée et débarassée de toute sorte d’allergènes est également récommandée.

Comment arrêter de ronfler avec un remède de grand-mère ?

Parmi les solutions pratiques et faciles à mettre en œuvre, il y a bien évidemment les boissons, certains aliments, et les huiles essentielles avec comme dénominateur commun les vertus anti-inflammatoires et les avantages du bio et du naturel.

 

  • L’infusion au miel et au gingembre qui a à la fois des vertus antibactériennes et anti-inflammatoires. La sécrétion de salive sera en outre augmenter pour bien lubrifier la gorge et les tissus du larynx.
  • Le thé à l’eucalyptus qui a comme qualité de décongestionner. On le prend quand on est malade et qu’on a le nez bouché, mais on peut aussi le consommer pour réduire les ronflements.
  • Le thé à la menthe qui freine la production de mucus nasal et qui soulage les inflammations des voies respiratoires.
  • Le thé à la sauge qui préviendra la formation de mucus et de la congestion nasale grâce à ses propriétés anti-inflammatoires.
  • Le thé à la feuille d’ortie qui vous fera profiter des propriétés antihistaminiques de la plante bien connue des promeneurs et redoutée par les enfants !
  • L’huile de menthe poivrée qui a les mêmes propriétés que le thé à la menthe mais qui doit être cette fois appliquée au niveau local (autour des voies nasales). Cette huile essentielle peut être une très bonne alternative à la théine qui peut vous occasionner des insomnies.

La recette du jus contre le ronflement !

Le gingembre peut être non seulement être utilisé dans la préparation d’une infusion avant de dormir, mais également au sein d’une préparation fruité aux vertus décongestionnantes digne des meilleurs remèdes de grand-mères.

Pour vous délecter de ce breuvage magique et anti ronflement, il vous faudra mixer 2 pommes, 2 carottes de taille moyenne, un quart de citron, et une racine de gingembre.

Consommez ce jus 100% naturel après le dîner ou deux heures avant d’aller au lit, et vous respirerez d’autant mieux. De quoi limiter vos ronflements !

jus contre le ronflement

Les aliments à consommer pour stopper le ronflement

  • L’ail : Cette plante potagère libère les voies respiratoires et l’incorporer davantage à votre alimentation peut être une excellente idée pour traiter le problème mais aussi pour protéger votre organisme des attaques extérieure de manière générale. L’ail a en effet des vertus antibiotiques et antimicrobiennes.
  • Le lait de soja : Le lait de vache contient des allergènes et il favorise le mécanisme de congestion des voie respiratoires puisqu’il augmente la production de mucus. Il peut être source de ronflements si vous avez l’habitude d’en consommer chaque jour, et notamment le soir. Consommer de préférence du lait de soja peut ainsi vous aider à traiter la ronchopathie
error: Content is protected !!