Qu’est-ce que la sophrologie ?

Publié par Olivier Dris le

Qu’est-ce que la sophrologie ?

Définition de la sophrologie

Que signifie sophrologie ?

Le terme « sophrologie » provient du grec ancien et si on se réfère à son étymologie et à sa traduction en langue française, il signifie « science de l’esprit en harmonie », ou encore « étude de la conscience bien portante », et c’est son créateur, Alfonso Caycedo qui l’a nommé ainsi en 1960.

C’est quoi la sophrologie ?

Ce professeur en psychiatrie d’origine colombienne n’a pas trouvé le nom au hasard, au point de susciter nombre de controverses, tant par méconnaissance, que par méfiance, ou tout simplement par corporatisme.

La médecine ne reconnaît en effet pas la sophrologie comme une véritable science en tant que telle, et la terminaison « logie » du mot « sophrologie » a eu le don de susciter des débats jusqu’à nos jours même si la pratique s’est démocratisée et même si elle a fait ses preuves chez de nombreux sujets. La sophrologie fait même peur à bien des égards puisque certains gouvernements osent des raccourcis insidieux en évoquant à demi-mots des dérives sectaires possibles…Tout un programme !

définition sophrologie caycedienne et existentielle

Pourquoi le terme de sophrologie caycédienne ?

La sophrologie caycédienne du nom de son créateur (terme apparu en 1988) désigne directement la pratique initiée par le neuropsychiatre, alors que d’autres se la sont appropriées sous des formes diverses. Cette appellation dépasse le simple narcissisme de son auteur puisque la marque fut carrément déposée en 1992 afin de faire le distingo entre sa méthode et des courants qui s’en sont inspirés et qui ont appelé « sophrologie » des pratiques plus ou moins éloignées.

Une chose est toutefois certaine, il y a bien plusieurs branches distinctes de cette discipline, et outre la sophrologie caycédienne, on distingue la sophrologie existentielle (ou sophrothérapie), la sophrologie analytique (ou sophro analyse), et la sophrologie phénoménologique.

Quels sont les principes fondamentaux de la sophrologie ?

La sophrologie s’appuie sur quatre grands principes :

  • L’intégration au schéma corporel. La relaxation dynamique permet ainsi par stimulations corporelles de faire le lien entre la perception, els sensations, et la motricité. Tel que l’a théorisé Caycedo, il s’agit d’habiter son enveloppe corporelle et la connecter à sa conscience.
  • Le principe de réalité objective. C’est-à-dire que le sophrologue doit voir les gens comme ils sont et qu’il doit composer avec ses facultés et ses souhaits.
  • Le principe d’action positive. Contrairement à certaines thérapies, on ne focalise pas l’action sur le fait d’exorciser ses démons en évoquant le négatif et en remuant ses causes profondes et enfouies. La sophrologie va en effet plutôt axer son travail sur la positivité. Attirer le positif qu’ il soit physique ou mental afin d’engendrer le positif et le bien de façon répétée, tel est le principe.
  • Le principe d’adaptabilité. Le sophrologue doit adapter le processus au sujet et non l’inverse afin que la séance et les exercices soient efficaces. C’est l’un des points clefs de la sophrologie.

principe séances de sophrologie

Qu’est-ce qu’un sophrologue ?

Le sophrologue est le praticien, même si les pouvoirs publics restent encore prudents et même si la sophrologie n’est pas assimilée à une vraie thérapie, du moins officiellement. Elle est tout au plus considérée comme une aide en soutien de la médecine traditionnelle afin de soutenir moralement certains grands malades, comme ceux atteint d’un cancer.

Plus de 10000 sophrologues sont recensés en France en 2020 avec des organismes de plus en plus structurés pour encadrer ce qui est de facto une profession à part entière. C’est le cas de la Fédération des écoles professionnels en sophrologie qui a un regard sur ce métier avec un prérequis de 300 heures de formation en sophrologie réparties sur au moins deux ans avant que les sophrologues puissent voler de leurs propres ailes de manière légale et exercer à leur convenance. 

Certains font en effet le choix d’ouvrir un cabinet de sophrologie, tandis que d’autres pratiquent en tant que sophrologue à domicile.

métier profession et formation de sophrologue

A quoi sert la sophrologie ?

Les séances de sophrologie sont un peu à la croisée des chemins entre plusieurs pratiques ancestrales axées sur le bien-être, la santé, et la quête d’équilibre comme l’hypnose ou le yoga.

La sophrologie sert avant tout à vivre mieux avec soi et avec les autres, puisque les personnes qui se laissent tenter par cette thérapie non reconnue par la médecine cherchent avant tout à combattre leurs peurs, leurs angoisses, leur stress, leurs appréhensions, et donc retrouver un état de calme et de quiétude. Afin d’aider les patients à surmonter leurs troubles émotionnels voire leurs traumatismes, des exercices de détente et de respiration sont la base du soin prodigué.

Que soigne la sophrologie ?

La relaxation physique et psychique est ainsi au centre du processus même si la sophrologie n’a pas vocation à soigner officiellement, elle est utilisée à bien des égards, notamment pas les personnes anxieuses, celles ayant des difficultés d’endormissement, ou par certains sportifs avant une compétition.

← Article précédent Article suivant →